Copyright © 2012
Ressource & Harmonie

Les fruits : entre la poire et le fromage ?


Il est courant de conclure un repas par un fruit....

Il est courant de conclure un repas par un fruit, diététiquement correct, pour éviter de craquer sur une pâtisserie, certes réconfortante, mais nettement moins intéressante sur le plan nutritionnel.

 

Pourtant, manger un fruit en dessert n'est pas une bonne idée, surtout si le repas comporte des féculents. Sa prise doit se faire à distance des repas, pour lui éviter de se trouver digéré en même temps que les autres aliments.

 

Pourquoi ces précautions ?

 

Composé de sucres simples (glucose, fructose et quelquefois sorbitol), le fruit se digère facilement et, surtout, rapidement. Mélangé à d'autres aliments, il sera assimilé sans problèmes, mais va par contre entraver la digestion du bol alimentaire qu'il accompagne, d'où les lourdeurs digestives avec ballonnements dues à des phénomènes de fermentation.

Son acidité peut aussi être néfaste à la digestion d'autres aliments, de même que ces mucilages, des fibres solubles, qui gonflent au contact de l'eau et vont piéger les autres aliments, gênant encore leur assimilation.

 

 

Comment alors consommer les fruits ?

 

Les meilleurs moments pour consommer un fruit sont dans la matinée ou, mieux, vers 17 h, horaire le plus favorable car il s'agit du moment de la journée où la température du corps est la plus élevée (les fruits, par leurs acides organiques, peuvent en effet s'avérer refroidissants chez les personnes déjà frileuses ou possédant une faible vitalité).

 

On peut aussi faire des repas "tout fruits", notamment lors du petit déjeuner, ou encore à l'occasion de monodiètes au printemps ou en automne.

 

Les fruits frais peuvent s'allier avec leurs cousins, les fruits séchés. Et il faut souligner aussi que l'ananas et la papaye, fruits comportant respectivement de la broméline et de la papaïne, peuvent se joindre aux repas. Ces enzymes, dites protéolytiques, favorisent la digestion des protéines. Lorsque l'on digère avec difficultés la viande, on a donc tout intérêt à prévoir une petite part de ces fruits, impérativement frais, soit 30 mn avant le repas , soit à la fin.