Copyright © 2012
Ressource & Harmonie

Le jus de grenade bon pour la prostate


Le jus de grenade, bon pour la prostate !

Tiré du fruit dont les qualités thérapeutiques étaient connues dès l'antiquité, le jus de grenade, riche de vitamine C, d''acide folique et d'antioxydants - polyphénols - se confirme comme un élément préventif majeur contre le cancer de la prostate. Une récente étude menée par l'Université de Californie révèle une diminution notable de l'élévation du taux de PSA sur 46 hommes observés souffrant de cette pathologie. Les vertus anti-inflammatoires du produit seraient responsables de cet effet bénéfique, le tout aboutissant, pour les cancers existants, à un ralentissement de sa progression, et pour les non atteints à une prévention de son apparition.

 

Des chercheurs de l'Université du Mississipi ont dans le même temps détaillé les mécanismes d'action du jus de grenade sur ces cancers. D'après eux ses ellagitannins et ses métabolites inhibent de façon assez sélective une enzyme, CYP 181, hautement exprimée dans ce type de maladie, renforçant ses effets de chimioprévention. Une action bénéfique qui concernerait non seulement les patients présentant une prédisposition génétique, mais aussi ceux déjà placés sous traitement anticancéreux.

 

Dans les cas -fréquents chez des hommes de plus de cinquante ans- d'adénome bénin de la prostate, la consommation journalière de ce jus apporte un confort supplémentaire quant à la fréquence des mictions nocturnes (en les diminuant) et à la difficulté d'uriner (en la facilitant) symptômes courants de ce genre d'affection.

 

A noter que ces essais auront porté sur une consommation quotidienne de 250ml de jus de grenade, et qu'il s'agissait de jus pur 100%.

 

D'autres études auraient prouvé l'apport positif  de cette boisson dans le cas d'ostéo-arthrite, ainsi qu'en médecine traditionnelle où on la recommande dans le traitement de la libido, de la fièvre, de la diarrhée et dans la lutte contre le vieillissement. Dans un autre domaine, des essais cliniques réalisés en Israel sur des sujets souffrant d'athérosclérose ont permis d'améliorer de façon significative le rythme sanguin, et de baisser leur tension artérielle.