Copyright © 2012
Ressource & Harmonie

Le Gingko Biloba


"..le Gingko est particulièrement résistant à la pollution... il survécut même au bombardement d'Hiroshima"......

Seule espèce survivante de la famille des Ginkgoaceae, l'actuel Ginkgo Biloba -surnommé l'arbre aux 40 écus, ou aux   1000 écus- est issu des plus anciens arbres connus, puisque sa lignée remonte à quelques 270 millions d'années.

 

Rapporté en Europe par le botaniste allemand Engelbert Kaempfer en 1690, il avait été découvert par  ce dernier dans le sud est de la chine, dans les monts Tiansmushan. Son développement a ensuite été assuré par divers chercheurs de différentes nationalités, (dont le français Péligny, qui acheta le premier arbre (40 écus) et ses vertus médicinales on provoqué sa culture sur plusieurs continents dont le Japon et les Etats-Unis.

 

Arbre d'ornement, le Ginkgo est particulièrement résistant à la pollution -il survécut même au bombardement atomique d'Hiroshima- ce qui explique sa présence dans les rues des nombreuses grandes villes. Mais il reste aujourd'hui principalement cultivé pour ces usges thérapeutiques, issus des qualités de son feuillage. A noter que sa graine, comparable à la pistache, entre dans la composition du chawanmushi japonais et qu'elle est souvent servie comme nourriture traditionnelle en Chine.

Dans ce pays on la présente  lors des repas de mariage, en évoquant des propiétés aphrodisiaques non prouvées scientifiquement.

Le Gingko a été en 1989 adopté par la ville de Tokyo comme symbole officiel, sous la forme stérilisée en "T" de sa feuille de couleur verte, qui représente la  croissance, la prospérité, le charme et la tranquilité.

 

Médecine

 

Utilisé dans la médecine traditionnelle Chinoise depuis la plus haute antiquité, le Gingko a fait l'objet de nombreuses études scientifiques qui ont  acté son efficacité et ses qualités. Ses feuilles contiennent une grande variété de substances dont des flavonoides, des terpenoides, des lactones sesquiterpènes, des ginkgolides, des bibolalides.

 

Ses effets sur l'organisme sont multiples, même si certaines croyances lui accordent des vertus thérapeutiques à ce jour infondées. On relève plus sérieusement :

 

- une activité antioxydante,

- une augmentation du débit sanguin, surtout cérébral,

- une potentialisation des neurotransmetteurs, 

- une modulation du métabolisme du glucose.

 

Il n'y a aucun doute quant à ses propriétés antioxydantes et neuroprotectrices venues de ses feuilles riches en flavonoides, ce qui en fait un allié  précieux dans la lutte contre le vieillissement et les pertes de fonction y rattachant.

 

On lui attribue des vertus protectrices contre :

 

- la maladie d'Alzheimer ou la démence,

 

bien qu'aucune étude sérieuse n'en ai fait la preuve.

 

L'utilisation pharmaceutique du Ginkgo est proposée pour ses capacités :

 

*  vasodilatatrices agissant sur la perte de mémoire,

*  les varices,

*  les problèmes de peau

*  les hémorroides

*  et les jambes lourdes.

 

Il permettrait également aux personnes atteintes du syndrome de Raynaud de supporter le froid.

 

La majorité des scientifiques s'accorde à lui reconnaître des propriétés positives  sur :

 

- la circulation sanguine,

- la tonicité des vaisseaux,

- la stimulation de la mémoire.

 

 On le déconseille cependant aux femmes enceintes, ou allaitantes, aux personnes devant subir une opération chirurgicale, à celles sous traitement anticoagulant.

 

LAISSEZ VOS COMMENTAIRES, VOS QUESTIONS, VOS TEMOIGNAGES

 

Pour que les autres visiteurs de ce blog soient nourris à leur tour, non seulement par mes écrits, mais surtout par vos apports.

Des références de livres ou d'articles, des liens, des études.......

 

 

Ginkgo biloba - Arbre aux quarante écus –
Ginkgo biloba (latin)
Origines géographiques:
Chine. Introduit en 1727.
Dimensions adultes:
Hauteur jusqu'à 40 mètres,
largeur jusqu'à 20 mètres.
Feuillage: Caduc.
Type de sol: Tous.
Climat: Rustique jusqu'à -10°C.
Exposition: Pleine lumière.
Ginkgo biloba - Arbre aux quarante écus - Ginkgo biloba